« Le Cpas de La Bruyère et le Bien Vieillir, un partenariat efficace au service des aînés ! »

Pour professionnaliser son offre de services aux aînés du territoire de la commune de La Bruyère, le Cpas de La Bruyère et son président Jean-Marc Toussaint ont fait appel au Bien Vieillir. Entre formations, conférences, permanence vieillissement et enquête, c’est un véritable partenariat entre les deux équipes qui s’est mis en place. Avec un pas plus loin lors de l’enquête : le pari d’aller directement questionner les aînés et les professionnels qui les accompagnent. Les résultats et recommandations issues de l’enquête sont maintenant accessibles à tout un chacun.

Depuis janvier 2017, le Cpas de La Bruyère et l’asbl Le Bien Vieillir n’ont pas chômé ! Les deux équipes se rejoignaient déjà au niveau des valeurs et de leur vision du vieillissement, ce qui a permis au travail de démarrer plus vite et d’aller plus loin. Pour les deux équipes, vieillissement rime avec diversité et expertises au-delà des difficultés ou de la dépendance ; les professionnels soutiennent et accompagnent en tenant compte de l’avis et des projets des aînés.

Pour se professionnaliser davantage et aiguiller ses prochains choix stratégiques, le Cpas de La Bruyère a confié au Bien Vieillir quatre missions :

  • La formation de tous les travailleurs du Cpas à diverses thématiques pertinentes quant à leurs tâches : les valeurs du service et la communication au sein de ce service, comprendre le vieillissement cognitif difficile et communiquer adéquatement avec les personnes concernées, comprendre le vécu de la dépendance et l’accompagner,

 

  • L’organisation avec le Conseil Communal Consultatif des aînés d’un cycle de conférences à destination des ainés et des professionnels de La Bruyère: la mémoire et le vieillissement, l’aide aux aidants proches, les nouvelles visions en termes de vieillissement et la communication avec les personnes présentant des difficultés cognitives ;

 

  • Un service spécifique pour les personnes âgées se concrétisant par l’organisation de rdv à leur domicile, en présence d’une assistante sociale du service et d’un psychologue de l’asbl Le Bien Vieillir pour comprendre leurs besoins (surtout dans le cas d’un diagnostic de maladie de type Alzheimer) et ajuster le plan d’action du Cpas.

 

  • Une enquête pour aiguiller les actions du Cpas, qui s’est concrétisée par des interviews d’aînés et de professionnels sur les questions suivantes : Comment vous sentez-vous à La Bruyère ? Trouvez-vous réponse à vos besoins ? Quels sont les atouts et les manques de La Bruyère ? Quelles sont les demandes auxquelles le Cpas devrait être particulièrement attentif ? Pour en savoir plus : http://www.canalc.be/le-cpas-de-la-bruyere-veut-dorloter-ses-seniors/ et pour aller plus loin, vous pouvez consulter la recherche dans son intégralité ici.

 

Au-delà du plaisir commun à travailler ensemble, les atouts de ces projets ont été de poser un cadre de réflexion préalable, d’anticipation des besoins, et d’ajustement aux réalités du service. Après plus de 18 mois de collaboration, le travail du Cpas à destination des aînés s’est renforcé tant en cohérence qu’en qualité et les relations entre les professionnels du service, avec le CCCA et avec les professionnels externes se sont affinées.

Vous aussi vous souhaitez être soutenu et outillés dans le cadre de votre politique gérontologique ?

Faites appel au Bien Vieillir ! Vous trouverez une offre de services complète ici.