La crise du coronavirus met un coup de projecteur sur les lieux de vie et ouvre les yeux du grand public. Des questions sociétales et éthiques se frayent un chemin, auxquelles nous participons depuis toujours. Quelle place et quelle reconnaissance pour le vieillissement dans nos sociétés occidentales ? Trois articles de presse vous permettent d’y voir plus clair.

Maisons de repos : une diversité à double tranchant Le Soir 20 avril 2020( ⇓pdf)

Nos aînés seront mieux protégés si … Le Monde 24-04-2020 p.27( ⇓pdf)

Finir ses jours heureux. Mais où ? Le vif 23 avril 2020 (⇓pdf)

Et pour aller plus loin, l’avis du Comité Consultatif National d’Ethique du 2018 ( ⇓pdf)

 

 

 

Pour contrer les effets néfastes du confinement, de nombreux professionnels débordent de créativité, que ce soit pour faire utiliser les moyens technologiques aux ainés, ou pour permettre des retrouvailles progressives … de tous types et de toutes mesures ! Sous la fenêtre, au jardin, dans une pièce dédicacée, un sas, etc… Chacun fait en fonction de ses moyens mais toujours avec précaution.

Des moments suspendus existent, où les résidents, malgré leurs difficultés cognitives, apprivoisent la vidéoconférence… découvrez avec nous le témoignage de Sandra Baudoux …. Laissez-vous inspirer et émouvoir … Et partagez nous vos expériences !

 

Le caractère exceptionnel de la crise sanitaire, humaine et économique que nous traversons actuellement nous met face à de difficiles réalités.

Celles vécues par les aînés particulièrement fragiles et vulnérables et ceux et celles qui les accompagnent au quotidien nous interpellent, nous questionnent et nous font réagir.

Nous vous invitons à lire et à partager la carte blanche parue dans La Libre Belgique de ce 08 avril, fruit d’une réflexion commune et partagée par Le Bien Vieillir, et les 3 asbl avec qui nous collaborons : Aidants proches, Infor-Homes Bruxelles et Senoah.

N’hésitez pas à y réagir via notre page Facebook !