Le gouvernement wallon sortant a décidé la création de 11.000 places (le décret prévoit de dire « places » plutôt que « lits ») en maisons de repos d’ici 2030.  Cette décision laisse Le Bien Vieillir et d’autres acteurs du monde gérontologique quelque peu perplexes.