DES PRATIQUES QUESTIONNEES…

 

Une maison de repos qui s’octroie chaque mois un moment de recul sur ses pratiques ?

C’est ce qu’a décidé de s’offrir une maison de repos du CPAS de Namur, Saint Joseph, à Temploux, en créant un comité éthique.

 

A l’initiative de son infirmière en chef Daisy Hambursin, un groupe constitué de soignants de l’institution, de médecins généralistes et spécialistes, de membres d’associations locales dont la LUSS,  Respect senior et Le Bien Vieillir, se réunit chaque mois pour revoir une situation vécue, la questionner, lui donner du sens.

 

Les sujets s’enchainent au rythme de la vie de la maison de repos : accompagner une personne atteinte de la SLA, à quel moment remettre en question la continuité d’une alimentation entérale lorsque la personne arrive en fin de vie, la reconnaissance des souffrances psychologiques et l’euthanasie, la qualité de vie en service fermé, …

 

Chaque fois un moment intense, ressourçant, émouvant aussi, qui reconnait les vécus, soutient le développement d’une politique de qualité et valorise les professionnels. Un exemple dont s’inspirer …