L’une de nos formatrices, Dorothée Feyers, témoigne de l’importance de bouger et des divers bienfaits que cela procure. Nul besoin d’un équipement spécifique ou d’être un grand sportif. Juste prendre le temps….  
Pour elle et certains de ses patients cela se traduit par de belles balades au milieu d’une nature ressourçante et apaisante!

Découvrez son témoignage et celui de l’un de ses patients dans la vidéo ci-jointe !

 

 

Le challenge Zatopek « Je cours ou je marche pour ma commune » au profit du Bien Vieillir s’est clôturé ce dimanche 21 juin à 18h.

Une fabuleuse et généreuse aventure qui a invité, petits et grands, jeunes et moins jeunes, à bouger tout en se faisant du bien et plaisir !

Vous avez été 3679 à enfiler baskets et chaussures de randonnée pour engranger pas moins de 230.000 kms au total ! Presque 6 fois le tour de la terre !!

Quelques 199 communes wallonnes et bruxelloises se sont défiées autour du trophée de la commune la plus sportive.

Au final, c’est la somme incroyable de 22.505€ qui a été récoltée….

Un seul mot, pour Zatopek,  pour tous les partenaires et pour chacun et chacune : MERCI DU FOND DU CŒUR !

Retrouvez tous les résultats et de chouettes photos sur www.zatopekmagazine.com et sur les pages Facebook du Bien Vieillir et de Je cours pour ma forme !

 

 

Dès le début de l’épidémie, les ASBL Alzheimer Belgique, Le Bien Vieillir et Senoah ont craint le confinement et ses effets délétères à court, moyen et long terme sur la santé mentale et physique des personnes âgées vivant en maison de repos et de soins (MRS) et en particulier de celles qui présentent des difficultés cognitives. Cette inquiétude est fondée sur les témoignages que nos associations recueillent quotidiennement et qui abondent en ce sens.

 

Le communiqué ci-joint relate justement un témoignage poignant. Nous souhaitons ainsi attirer l’attention des pouvoirs publics et des citoyens sur l’impact des mesures de confinement sur la santé des personnes désorientées et ce, afin d’anticiper de manière appropriée le déconfinement des établissements d’accueil et d’hébergement de personnes à besoins spécifiques.

 

N’hésitez pas à partager à votre tour cette lettre ouverte !