Dès le début de l’épidémie, les ASBL Alzheimer Belgique, Le Bien Vieillir et Senoah ont craint le confinement et ses effets délétères à court, moyen et long terme sur la santé mentale et physique des personnes âgées vivant en maison de repos et de soins (MRS) et en particulier de celles qui présentent des difficultés cognitives. Cette inquiétude est fondée sur les témoignages que nos associations recueillent quotidiennement et qui abondent en ce sens.

 

Le communiqué ci-joint relate justement un témoignage poignant. Nous souhaitons ainsi attirer l’attention des pouvoirs publics et des citoyens sur l’impact des mesures de confinement sur la santé des personnes désorientées et ce, afin d’anticiper de manière appropriée le déconfinement des établissements d’accueil et d’hébergement de personnes à besoins spécifiques.

 

N’hésitez pas à partager à votre tour cette lettre ouverte !