Le projet de maison partagée porté l’asbl Un nouveau Chapitre de nos collègues Catherine Hanoteau et Valentine  Charlot prend forme !

Destinée à des personnes concernées par un diagnostic de maladie de type Alzheimer et leurs proches, elle prendra place au cœur de la ville de Fosses-la-Ville, dans un ancien hôtel restaurant gastronomique, sur la place du Chapitre. Elle proposera 5 appartements, pour 5 couples dont un des conjoints a des difficultés cognitives. La journée, un accueil communautaire sera organisé au rez-de-chaussée pour les habitants des appartements rejoints par quelques personnes de l’extérieur.  Ce projet vous intéresse ? Vous souhaitez un contribuer ?

 

Dès le début de l’épidémie, les ASBL Alzheimer Belgique, Le Bien Vieillir et Senoah ont craint le confinement et ses effets délétères à court, moyen et long terme sur la santé mentale et physique des personnes âgées vivant en maison de repos et de soins (MRS) et en particulier de celles qui présentent des difficultés cognitives. Cette inquiétude est fondée sur les témoignages que nos associations recueillent quotidiennement et qui abondent en ce sens.

 

Le communiqué ci-joint relate justement un témoignage poignant. Nous souhaitons ainsi attirer l’attention des pouvoirs publics et des citoyens sur l’impact des mesures de confinement sur la santé des personnes désorientées et ce, afin d’anticiper de manière appropriée le déconfinement des établissements d’accueil et d’hébergement de personnes à besoins spécifiques.

 

N’hésitez pas à partager à votre tour cette lettre ouverte !

 

C’est une Assemblée Générale presqu’au complet qui s’est réunie en nos bureaux ce mardi 3 mars. Immuable rituel dans la vie d’une association, c’est avant tout l’occasion de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur et de reparcourir le chemin et les projets accomplis durant l’année écoulée. Et c’est non sans une certaine fierté que nous partageons avec vous une heureuse rétrospective !

Que peut faire un CPAS pour les aînés de son territoire ?

Beaucoup de choses, et c’est ce que Valentine et Caroline ont expliqué hier soir au Conseil de l’Action Sociale de Profondeville en présentant à ses membres les conclusions ( lire le document ) de leur rapport de recherche « Que peut faire le CPAS de Profondeville pour les ainés » ( lire le rapport ), fruit d’un long travail de rencontre avec les ainés, les professionnels et l’associatif du secteur.

 

Seriez-vous ravi(e) de recevoir nos articles?Promouvoir un discours nuancé et réaliste sur l'avancée en âge, œuvrer pour un changement de regards et de pratiques

 

NEW : Formation Automne 2021 "Le certificat des personnes de référence pour la démence " En savoir + ""

 

Derniers articles parus : 

Qui a dit qu’une bonne fée ne se penchait pas deux fois sur le même berceau ? Voilà que Zatopek ...
Lire La Suite
L’année 2021 débutait sous les meilleurs auspices avec la création, dès janvier, de la coopérative d'habitants pour notre habitat groupé ...
Lire La Suite
La pandémie de COVID-19 a mis en lumière l’absence de moyens adéquats pour assurer le respect intégral des droits humains ...
Lire La Suite

Rejoignez les 368 autres abonnés